Personnel de l'université

Werner WOGERBAUER

Professeur des universités

Coordonnées

UFR de Langues Chemin de la Censive-du-Tertre BP 81227 44312 Nantes CEDEX 3

Tél
02.40.14.11.41.
Fax
02.40.14.11.43.
Mail
Werner.Woegerbauer@univ-nantes.fr

Discipline(s)

Langues et littératures germaniques et scandinaves

Discipline(s) enseignée(s)

Littératures de langue allemande, traduction, civilisation autrichienne.

Thèmes de recherche

Poésie allemande (XIXe et XXe siècle), translatologie, herméneutique littéraire, histoire de la germanistique.

Activités / CV

Né en 1956 a Linz (Autriche). Etudes de germanistique, linguistique générale et romanistique à Vienne et Toulouse.

1981-1987 : Lecteur d'allemand à l'Université de Nantes.

1987 : CAPES et agrégation d'allemand (rang d'admission :  1er).

1987-1991 : Professeur d'allemand dans l'enseignement secondaire.

1991-1992 : ATER à l'Université de Nantes.

1992-1994 : PRAG à l'Université de Nantes.

1993 : Thèse de doctorat à l'Université de Paris - Sorbonne (Paris IV) :
La réfection du langage poétique dans l'oeuvre de Paul Celan.

1994-2009 : Maître de conférences à l'Université de Nantes.

1999 : Prix de la fondation DVA pour les traductions franco-allemandes en sciences humaines et sociales (prix Raymond Aron).

1999 : Membre fondateur du Centre de recherche sur les conflits d'interprétation (CERCI).

2003-2005 : Délégation au CNRS (UMR 8519 "Savoirs et textes", Lille).

2008 : Habilitation à diriger des recherches, Université de Paris - Sorbonne (Paris IV) :
De l'archive au commentaire. Perspectives pour une herméneutique littéraire.

depuis 2009 : Professeur des universités (littératures de langue allemande)

2007-2014 : Directeur du département d'études germaniques

Membre du conseil de gestion de la Faculté des langues et cultures étrangères
Membre du conseil d'école de l'ESPE de l'Académie de Nantes

Corps

Professeur des universités

Informations complémentaires

Publications (choix) :

Hervé Lenormand / Werner Wögerbauer (dir.), Thomas Bernhard. Saint-Nazaire, Arcane 17, 1987 (Cahiers de l'envers du miroir n° 1).

« Thomas Bernhard et l'histoire brève », in Dominique Iehl / Horst Hombourg (Hrsg.), Von der Novelle zur Kurzgeschichte. Beiträge zur Geschichte der deutschen Erzählliteratur. Frankfurt am Main, P. Lang, 1990, p. 125-147.

Jean Bollack / Jean-Marie Winkler / Werner Wögerbauer (dir.), Sur quatre poèmes de Paul Celan. Une lecture à plusieurs. N° 223 (1991) de la Revue des sciences humaines.

« Begegnung, ost-westlich. Zur Interpretation von Paul Celans "Bahndämme, Wegränder, Ödplätze, Schutt" », in Celan-Jahrbuch IV, 1992, p. 55-68.

« L'apprenti sorcier. A propos d'un poème de Paul Celan », in Revue germanique internationale, 1995, n° 4, p. 157-177. Consultable en ligne : <http://rgi.revues.org/pdf/522>

« Zur strukturbildenden Funktion der Liebesbeziehung in der Dichtung Paul Celans », in Celan-Jahrbuch VI, 1995, p. 161-172.

« Der krumme Leser. Heinrich Heine und Paul Celan », in Joseph A. Kruse, Bernd Witte, Karin Füllner (Hrsg.), Aufklärung und Skepsis. Internationaler Heine-Kongreß zum 200. Geburtstag. Stuttgart, Metzler, 1999, p. 722-738.

« Drei Skizzen zu Bildgedichten Paul Celans », in Celan-Jahrbuch VII, 1998, p. 165-175.

« Emil Staiger », in Christoph König, Hans-Harald Müller et Werner Röcke (Hrsg.), Geschichte der Germanistik in Einzelporträts. Berlin, de Gruyter, 2000, p. 239-249.

« Chronologie et composition chez Paul Celan », in Andrei Corbea-Hoisie (dir.), Paul Celan. Biographie und Interpretation. Paris, Editions Suger, 2000, p. 201-213.

« L'engagement de Celan », in Etudes germaniques, 55, 2000, n° 3, p. 595-613. Consultable en ligne : http://www.revue-texto.net/Lettre/Wogerbauer_Celan.html et http://www.con-versiones.com (« El compromiso de Celan », traduction espagnole par Arnau Pons).

« La fiction d'une connivence : Erich Fried lit Paul Celan », in Austriaca, n° 52, 2002, p. 151-169.

« Die Vertikale des Gedankens. Zu Paul Celans Gedicht "Fadensonnen" », in Hans-Michael Speier (Hrsg.), Paul Celan. Interpretationen. Stuttgart, Reclam, 2002, p.121-132.

« Der Briefwechsel zwischen Martin Heidegger und Emil Staiger », in Geschichte der Germanistik, 2004, n°25/26, p. 34-79.

« Nachgedunkelt und verstellt. Zu Geschichte und Kritik des Celan-Kommentars », in Geschichte der Germanistik, 2005, n°27/28, p. 17-23.

« Leute, die ein Gespräch führen wollen, sind mir sowieso schon verdächtig - Ein Gespräch mit Thomas Bernhard », in Kultur & Gespenster, n° 2, 2006, p. 178-191. Repris dans : Thomas Bernhard, Der Wahrheit auf der Spur. Reden, Leserbriefe, Interviews, Feuilletons. Hrsg. von Wolfram Bayer, Raimund Fellinger und Martin Huber. Frankfurt am Main: Suhrkamp, 2011, p. 244-264.
Consultable en ligne dans une traduction anglaise par Nicholas Grindell :
http://www.signandsight.com/features/authors/295_WernerWgerbauer.html (« Thomas Bernhard for live »).

« Textgenese und Interpretation. Zu Paul Celans Gedicht "Wanderstaude" », in Françoise Lartillot / Axel Gellhaus (Hrsg.), Dokument / Monument. Textvarianz in den verschiedenen Disziplinen der europäischen Germanistik. Akten des 38. Kongresses des französischen Hochschulgermanistikverbandes (A.G.E.S.), Bern, P. Lang, 2008, p. 327-359.

Editionsphilologie: Projekte, Tendenzen und Konflikte. Betreut von Florence Bancaud, Klaus Grubmüller, Wendelin Schmidt-Dengler und Werner Wögerbauer. In: Akten des XI. Internationalen Germanistenkongresses Paris 2005: Germanistik im Konflikt der Kulturen, hrsg. von Jean-Marie Valentin, Bd. 5, Bern, P. Lang, 2008, p. 267-409.

« Une Iliade sous le pavé. Le poème "Sperrtonnensprache" de Paul Celan », in Christoph König / Denis Thouard (dir.), La philologie au présent. Pour Jean Bollack. Lille, PU du Septentrion, 2010, p. 285-292.

« "Atemwende". Anmerkungen zum Gebrauch des Worts in Paul Celans Meridianrede », in André Combes, Alain Cozic, Nadia Lapchine (dir.), Tournants et (ré)écritures littéraires, Paris, L'Harmattan, 2010, p. 369-381.

« Das Gesicht des Gerechten. Paul Celan besucht Friedrich Dürrenmatt », in Kultur & Gespenster, n° 10 (printemps 2010), p. 225-233.

« Unübersetzbare Flüsse. Ein unveröffentlichter Prosaentwurf Karl Klammers zur ersten deutschen Übertragung von Rimbauds "Bateau ivre" », in Etudes Germaniques, 66 (2011), n° 2, p. 313-340.

[Avec Arnau Pons] « Alcools. Lecture du poème "Port" ("Hafen") de Paul Celan », in Christoph König et Heinz Wismann (dir.), La lecture insistante. Autour de Jean Bollack (Colloque de Cerisy), Paris, Albin Michel, 2011, p. 385-415.

« Indexation historique et références personnelles. La logique interne des Etudes sur Celan », in L'herméneutique littéraire et son histoire : Peter Szondi, Revue germanique internationale, n° 17 (2013), p. 91-102.

Martin Heidegger, la philologie et les poètes. Etudes réunies par Werner Wögerbauer, Etudes germaniques 68 (2013), n° 3, p. 341-473.

« Suivre Heidegger contre lui-même. Les ambivalences d'Emil Staiger », in Martin Heidegger, la philologie et les poètes. Etudes germaniques 68 (2013), n° 3, p. 375-393.

Rossella Saetta Cottone et Werner Wögerbauer (dir.), Jean Bollack. Die Philologie auf der Bühne. Maske & Kothurn (Vienne) 2013, n° 4 (paru en 2015), 136 p. Avec une présentation des éditeurs : "Jean Bollack und die Inszenierung der Antike", p. 9-14.

La modernité littéraire dans l'Allemagne divisée. Etudes réunies par Bénédicte Terrisse et Werner Wögerbauer, Germanica n° 59 (2016), p. 7-179. Avec une présentation des éditeurs : "Modernité Est/Ouest : réceptions et résistances", p. 7-17.



Traductions (choix) :

Jean Bollack, Herzstein. Über ein unveröffentlichtes Gedicht von Paul Celan. Aus dem Französischen von Werner Wögerbauer. München, Hanser, 1993, 91 p.

Jean Bollack, Paul Celan. Poetik der Fremdheit. Aus dem Französischen von Werner Wögerbauer. Wien, Zsolnay, 2000, 376 p.

Jean Bollack, Dichtung wider Dichtung. Paul Celan und die Literatur. Hg. und mit einem Nachwort von Werner Wögerbauer. Aus dem Französischen von Werner Wögerbauer unter Mitwirkung von Christoph König, Barbara Heber-Schärer und Tim Trzaskalik. Göttingen, Wallstein, 2006, 536 p.


Thèses soutenues:

François Grosso, Primum scribere, deinde vivere. Autoréflexion et écriture en gestation dans les journaux de Heimito von Doderer (en cotutelle avec l'Université de Vienne, 2009.

Sarah-Maria Sander, Les médiations scripturaires d'Anselm Kiefer, 2013.

Kathrin Friederike Schneider, Arno Schmidt et les sciences (en cotutelle avec l'Université d'Osnabrück), 2013.

3 thèses en cours (sur Paul Celan, Rainer Maria Rilke et Stefan Zweig).


Associations de recherche, sociétés savantes :

Société des études germaniques (Vice-Président)
Association des germanistes de l'enseignement supérieur
L'art de lire. Association pour une philologie critique
Deutsche Schillergesellschaft