• Du 19 avril 2018 au 20 avril 2018
    ESPE - Site de Nantes
    Site ESPE de Nantes 4, chemin de Launay Violette 44322 NANTES cedex 3
  • VOUS INSCRIRE
    Inscriptions ouvertes jusqu'au mardi 17 avril

Dans la continuité de la Journée d’Étude "Masculinités hispaniques : déviances et résistances dans la littérature hispanophone contemporaine" du 14 octobre 2016, se tiendra les 19 et 20 avril 2018 le Colloque Corps masculins : représentations littéraires et iconographiques de la nation. Il est organisé par le CRINI - Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l'Interculturalité en partenariat avec le laboratoire Pléiade de l'Université Paris 13.

Colloque Corps masculins
Depuis une dizaine d’années les études sur le genre et les masculinités gagnent de la place dans le paysage académique français grâce aux nouvelles approches théoriques d’analyse culturelle venues particulièrement des pays anglophones (Butler, Connell, etc.), et ce malgré l’opposition de plus en plus criante de certains groupes religieux et d’une partie de la société civile (La Manif pour Tous, Civitas, Sens commun) qui dénoncent une manipulation idéologique de la part des universitaires dans le but de défaire le genre organisant les modes de fonctionnement sociaux et les rapports de domination.

Dans ce contexte de forte remise en cause des luttes pour l’égalité de genre et pour les droits des personnes LGBTIQ, il importe de continuer les réflexions engagées lors de la journée d’études «Masculinités hispaniques : déviances et résistances dans la littérature hispanophone contemporaine» (octobre 2016) à partir d’une nouvelle perspective d’analyse : les rapports étroits entre masculinité et nation.

Déjà en 1983, l’œuvre de référence Imagined Communities, de Benedict Anderson, avait apporté un nouvel éclairage sur les modes de fonctionnement en communauté et le processus de formation de l’imaginaire lié à la nation. Les origines de la conscience nationale et les attributs qui lui ont été accordés s’avèrent inséparables des caractérisations du corps masculin. En effet, la virilité a été utilisée de manière très productive dans les descriptions idéales de la nation et de ses représentants. Plus récemment, Tod W. Reeser (2010) a analysé que dans le discours de la nation et de la masculinité, ces caractérisations sont « imaginées, limitées et démarquées ». Ce phénomène apparaît par exemple dans les représentations viriles associées à l’armée comme corps défensif de la nation ou, au contraire, dans les traits féminins ou efféminés attribués à l’ennemi. Selon ce spécialiste, « la masculinité peut aider à faire apparaître la nationalité comme naturelle ». Ainsi, la naturalisation de la nation et celle du corps masculin s’insèrent au sein d’un seul et même processus discursif.

Ces éléments de réflexion nous invitent à interroger l’articulation des représentations de la masculinité à celles de la nation dans la littérature et les arts visuels du XIXe au XXIe siècles.
 
Les communications seront en français et en anglais.

Télécharger le programme (pdf)

Partenaires

Université Paris 13PLEIADE